Déontologie

 

Le praticien respecte un code d’éthique, 

afin d’assurer aux patients la sécurité,

l’efficacité et la confidentialité.

Le praticien fixe le cadre le plus approprié pour un bon déroulement et le respectera lui–même :

– Horaires – durée des séances, pause, rythme…

– Confidentialité

– Tarif

– nombre de séance journalière limitée.

– Hygiène de vie en cohésion avec l’attention requise nécessaire.

Le praticien n’abuse jamais de sa position :

Argent

Culpabilisation

Intimidation

Jugement

Sexe …

Qui sont contraire à son rôle et à son éthique.

Le praticien sait écouter, et plus encore se taire pour laisser la place aux patients.

Le praticien utilise un vocabulaire compréhensible par tous.

***

Toute quête de vision pour le client se fait exclusivement avec l’objectif d’identifier les raisons de blocages, ou les mécanismes inconscients du patient. 

En utilisant la méthode du voyage chamanique le praticien cherche avec l’accord et la présence du patient les réponses à ces questions. L’objectif d’aller rechercher des informations précises ne se réalise que dans le contexte d’une « relation d’aide » ou d’un « accompagnement » suivit. Le praticien n’ira jamais chercher pour quelconque personne et en dehors du cadre d’un travail suivit des informations personnelles et intimes.

Le praticien relate et s’appuie que sur les faits et les visions qui lui sont apparus. Ils sont partagés avec le patient sans rétention. 

Le praticien ne donne ni interprétation, jugement, intuition, ni annonce de vérité, ou verdict, ni posture de domination ou égotique.

Gardez toujours votre libre arbitre et votre capacité à dire non.

***

Une séance est codifiée, le déroulement est expliqué en amont et au fur et à mesure de la séance. 

Le praticien pourra proposer des soins, des rituels selon les visions reçues. C’est le patient qui décide de la suite à donner. 

Le praticien limite tout contact corporel. Le cas échéant l’avis du patient sera sollicité et son accord indispensable. En aucun cas vous serez invité à vous dévêtir.

Le patient reste toujours libre de dire non. 

Le praticien sait reconnaître ses limites et les assumer.

Le praticien fréquente un groupe de pairs, avec supervision de son travail.

Il continue de se former régulièrement.